Départ de Christian Vez

A partir du 1er août, Laurent Lasserre occupera le poste pastoral de la paroisse à 100%, tandis que Christian Vez continuera son ministère du côté d’Echallens, en travaillant à 30% pour la paroisse d’Echallens et à 50% pour le projet Eglise ouverte à Echallens.

Ces changements ont été initiés suite au congé maternité de la pasteure d’Echallens – Cécile Pache – et à son désir de reprendre son travail à 70%.

La question s’est alors posée de savoir comment compléter les 30% restant du côté d’Echallens.

Engagé dans de nombreux projets artistiques, Christian Vez caressait depuis longtemps le désir de réduire son temps de travail pastoral à 80%. Il a donc fait la demande de pouvoir concentrer son activité du côté d’Echallens tout en réduisant son temps de travail.

De son côté, Laurent Lasserre, s’est dit que c’était l’occasion de rassembler son engagement ministériel dans un plein-temps paroissial. Il a donc fait la demande de pouvoir prendre l’entier du poste pastoral de la Haute-Menthue dans l’attente des futures dotations.

Les différentes instances de l’EERV (Conseil de paroisse, conseil régional et office des ressources humaines) ont donné leur accord pour que ces changements puissent avoir lieu en cours d’été prochain.

Les paroisses du Gros-de-Vaud étant par ailleurs appelées à intensifier leur collaboration, Christian Vez aura de nombreuses occasions de revenir dans la paroisse de la Haute-Menthue.

Quant au 50% jeunesse laissé vacant par Laurent Lasserre, il sera repris par Christine Courvoisier qui a décidé de venir travailler dans notre région.

Vivre le changement

Nous sommes conscients que l’annonce de ces changements ministériels constituent une surprise inattendue pour beaucoup de paroissiens.

Qu’ils soient choisis ou non, les changements que nous vivons sont une des particularités de nos existences.

Le poète avait beau supplier : « Ô temps suspends ton vol ! » lors d’un moment d’éblouissement, nous savons bien que la course du temps ne s’arrête jamais. Et c’est finalement tant mieux, car le propre de la vie c’est précisément le mouvement.

Lorsqu’on lit les Evangiles, on ne peut qu’être frappés par le fait que Jésus lui-même semble inarrêtable. Il ne se fixe jamais, passe toujours d’une ville à l’autre, d’un rivage à l’autre. Même la mort ne parvient pas à le retenir dans un tombeau pourtant soigneusement fermé par une pierre énorme.

S’il paraît tellement intenable, c’est parce qu’il ne cesse de venir à notre rencontre.

Dans tous les changements que nous connaissons, aussi bien dans nos vies personnelles que dans la vie de notre communauté paroissiale, c’est lui, le Christ vivant, qui nous ouvre des chemins inédits, sur lesquels nous pouvons nous engager avec confiance.

Nous voici donc à la fois reconnaissants pour ce qui nous a été donné de vivre ensemble, engagés dans les défis du moment présent et animés par une espérance qui nous pousse à construire un avenir marqué du sceau de l’amour divin.

Fraternellement,

Christian Vez et Laurent Lasserre