Pour le dimanche de la Réforme, l’EERV a proposé à toutes les paroisses de regarder le culte en direct à la télévision jusqu’à la Cène que chaque paroisse vivait chez elle.

Notre paroisse a profité de cette occasion pour fêter aussi les 50ans de la réunion de l’Eglise libre et de l’Eglise nationale devenue l’EERV.

C’est donc dans l’ancienne chapelle de Bottens devenue la maison de madame Guignard que nous avons vécu avec bonheur ce culte.

Pour ce culte nous avons essayé de joindre ceux qui s’y réunissaient ou les membres de leurs familles. Je me permets de citer de manière anonyme quelques unes de leur réponse et quelques photos.

« C’est avec plaisir que nous viendrons à la chapelle, Maman et moi ».

« Merci pour votre émouvante invitation et c’est avec un immense plaisir que nous nous inscrivons ».

« Lumineuse et généreuse initiative. Merci pour l’invitation. Nous viendrons à Bottens  le dimanche 6 novembre avec plaisir comme nous y allions à la Vente au Battoir à l’Ascension et à la Fête des Troncs au début de juillet ».

« Je garde un souvenir unique de l’église libre. Malheureusement pas trouvé mieux ailleurs, depuis le temps. 50 ans »

« J’ai bien reçu la gentille lettre que vous nous avez envoyée. Ce sera l’occasion de revoir une bonne partie des anciens « libristes » ».

« Qu’est-ce que j’aimerai participer mais je suis de service. L’Eglise Libre c’est le souvenir de mes parents et du bonheur de se retrouver … nombreux liens de famille ».

« Super, je vais revoir tous mes cousins …  la question : pourquoi jeune avons-nous été si participatives et maintenant … nous vivons sur les acquis ? »

« Les nôtres ont tellement fait dans des conseils que cela me ferait super plaisir de revenir »

« Enchanté de savoir que l’on se souvienne d’eux et surtout pour une fête ».

« Sachez que je suis né à la chapelle de Bottens, mon père y était pasteur. J’ai beaucoup servi mon pays et j’ai toujours gardé mes valeurs protestantes ».

« Je ne vais jamais à l’église mais aujourd’hui je suis venu parce que il y a 50 ans j’ai participé au cortège qui a porté les coupes de la chapelle à l’église et j’en garde un souvenir fort ».

« Je suis venu parce que c’est un épisode important de la vie du village …. Et de la famille ».